Regrets sur ma vieille robe de chambre

Par: Anounyme

dition du groupe Ebooks libres et gratuits Denis DiderotREGRETS SUR MA VIEILLEROBE DE CHAMBREOUAVIS CEUX QUI ONT PLUS DEGOT QUE DE FORTUNE(1772)Pourquoi ne l'avoir pas garde ? Elle tait faite moi ;jtais fait elle. Elle moulait tous les plis de mon corps sansle gner ; j'tais pittoresque et beau. L'autre, raide, empese,me mannequine. Il n'y avait aucun besoin auquel sacomplaisance ne se prtt ; car l'indigence est presquetoujours officieuse. Un livre tait-il couvert de poussire, unde ses pans s'offrait l'essuyer. L'encre paissie refusait-ellede couler de ma plume, elle prsentait le flanc. On y voyaittracs en longues raies noires les frquents services qu'ellem'avait rendus. Ces longues raies annonaient le littrateur,l'crivain, l'homme qui travaille. A prsent, j'ai l'air d'unriche fainant ; on ne sait qui je suis.Sous son abri, je ne redoutais ni la maladresse d'un valet,ni la mienne, ni les clats du feu, ni la chute de l'eau. J'taisle matre absolu de ma vieille robe de chambre ; je su...