Le temple de Gnide, Essai sur le goût, et Lettres familieres

Par: Anounyme

IPRFACEDOtraducteur/xJ N afhbaffadeur de France la Porte ottomane, connu par fou got pour les lettres,ayant achet plufieurs manufcrits grecs , U les porta en France. Quelques^ uns de cesmanufcrics m'tant combes entre les mains, j'y ai trouv Touvrage dont je donne ici latradu:ion.Peu d'auteurs grecs font vnift jufqu nous, foit qu'ils aieiit pri dans la ruine desbibliothques; ou par la ngligence des familier ^ui les poffdoient. iAi/v PRFACE.Nous recouvrons de temps en temps quelques pices de ces trfors. On a prouv desouvrages jufques dans les tombeaux de leurs auteurs : &, ce qui ft ^peii-prs lamme chofe, on a trouv celui-ci parmi Iqs livres d'un Evque grec.On ne fait ni le nom de Tau-iceur, ni le temps auquel il a vcu. Tout ce quon en peutdire, c*eft qu'il n'eft pas antrieur Spho, puifqu'il en parle dans fon ouvrage.Quant ma traduction, elle ft fidle^ J'ai cru que les beauts qui n'tient point dansmoA auteur n'toient ppint des beauts ; & j'ai fouvent quitt Tex* preflTion laikoins vji...