Robur le conquérant

Par: Anounyme

Jules VerneRobur-le-ConqurantBeQLa Bibliothque lectronique du QubecCollection tous les ventsVolume 334 : version 1.011 O le monde savant et le monde ignorantsont aussi embarrasss lun que lautre Pan !... Pan !... Les deux coups de pistolet partirent presque en mme temps. Une vache, quipaissait cinquante pas de l, reut une des balles dans lchine. Elle ntait pour riendans laffaire, cependant.Ni lun ni lautre des deux adversaires navait t touch.Quels taient ces deux gentlemen ? On ne sait, et, cependant, cet t l, sansdoute, loccasion de faire parvenir leurs noms la postrit. Tout ce quon peut dire,cest que le plus g tait Anglais, le plus jeune Amricain. Quant indiquer en quelendroit linoffensif ruminant venait de patre sa dernire touffe dherbe, rien de plusfacile. Ctait sur la rive droite du Niagara, non loin de ce pont suspendu qui runit larive amricaine la rive canadienne, trois milles au-dessous des chutes.LAnglais savana alors vers lAmricain : Je nen soutiens pas moins que ctait l...