Opuscules mathématiques, ou Mémoires sur différens sujets de géométrie, de méchanique, d'optique, d'astronomie &c

Par: Anounyme

I>S TROBABILITHS. tiepR. roult donner pour jouer ce jeu y je ne dis pas tlne fomme infinie ^ maismme une fomme aflez modi*^ 4ue. La c^b parot donc tre en dfaut ^ aamoiospour ce aa&rLLa premire ide qui fe prfente pour la juftiiier j ft de dlre^que (i Pelprance ol'enjeu de Pierre fe trouve infini > c'eft parce qu'on fuppofe tacitement que le jea doitou peot durer un tem^ infini ; c'eA--dire y que ^roix peut n'arriver qu'aprs unnombre kni de jets. Or i dira*t-oA i cette fuppofition eft abfurde} car il faudra bien<|tie tr^ arrive enfin Ofnrs un noitibre de jets^^' y (i grftd ^u'oA voudra;* Le jeupropof ne doit donc pas^^ durer toujours > ne le fauroit mme^& pal: onfquentTefprance de Pierre n'eft que finie.IV.A cela je epottds d'abord qu'^fi fuppofe ^tutement'<ft ^rhc doit arriver nctJfairertterH: aprs un nombre^ni de oup6 5 car il eft dans Perdre <ls chofes podi^rbls ( telles que Tanalyie ordinaire des jeux de hazard les.tonfderd ) que piie arrive tous les coups y & que partonfquent <rix...