Les Quarante-cinq - Tome III

Par: Anounyme

Alexandre DumasLES QUARANTE-CINQTome III(1847 1848)TROISIME PARTIELXIV Prparatifs de batailleLe camp du nouveau duc de Brabant tait assis sur les deux rives de lEscaut :larme, bien discipline, tait cependant agite dun esprit dagitation facile comprendre.En effet, beaucoup de calvinistes assistaient le duc dAnjou, non point parsympathie pour le susdit duc, mais pour tre aussi dsagrables que possible lEspagne, et aux catholiques de France et dAngleterre ; ils se battaient donc pluttpar amour-propre que par conviction ou par dvoment, et lon sentait bien que lacampagne une fois finie, ils abandonneraient le chef ou lui imposeraient desconditions.Dailleurs ces conditions, le duc dAnjou laissait toujours croire qu lheurevenue, il irait au devant delles. Son mot favori tait : Henri de Navarre sest bienfait catholique, pourquoi Franois de France ne se ferait-il pas huguenot ? De lautre ct, au contraire, cest--dire chez lennemi, existaient, en oppositionavec ces dissidences morales et politi...