Le roman de Jeanne; poème lu par l'auteur à l'Institut, dans la séance publique des cinq Académies, le 25 octobre 1886

Par: Anounyme

This book made available by the Internet Archive.Le Roman de JeanneAu marquis de Queux de Saint-Hilaire.LES humbles, les vaincus rsigns de la vie Restent mes prfrs toujours, et j'aiTenvie De dire simplement, comme on me Ta cont, L'obscur roman d'un curseulement visit Par un triste rayon d'amour sans esprance : Tel un pauvre captif,enferm ds l'enfance, Voit une lueur ple clairer tous les soirs Faiblement sa fentretroite aux barreaux noirs,LE ROMAN DE JEANNEEt, spar du ciel qu'un mur pais lui voile, De tout le firmament ne connat qu'unetoile.Elle s'appelait Jeanne; elle avait dix-huit ans.Son pre n'tait plus, et, depuis quelque temps,Elle logeait avec sa mre, aveugle presque.Dans une vieille rue encore pittoresque,Tout au bout du pays latin, dans le quartierDe l'tudiant pauvre et du petit rentier,Entre le Panthon et le Jardin des Plantes.L, les heures du jour passent, calmes et lentes.C'est la province, avec son charme habituel,Mais avec un accent plus intellectuel;L, souvent, le flneur...