Les Tribulations d'un chinois en Chine

Par: Anounyme

Jules VerneLES TRIBULATIONS D'UN CHINOISEN CHINE(1879)I OU LA PERSONNALIT ET LANATIONALIT DES PERSONNAGES SEDGAGENT PEU PEU Il faut pourtant convenir que la vie a du bon ! s'cria l'un des convives, accoudsur le bras de son sige dossier de marbre, en grignotant une racine de nnuphar ausucre. Et du mauvais aussi ! rpondit, entre deux quintes de toux, un autre, que lepiquant d'un dlicat aileron de requin avait failli trangler ! Soyons philosophes ! dit alors un personnage plus g, dont le nez supportait unenorme paire de lunettes larges verres, montes sur tiges de bois. Aujourd'hui, onrisque de s'trangler, et demain tout passe comme passent les suaves gorges de cenectar ! C'est la vie, aprs tout ! Et cela dit, cet picurien, d'humeur accommodante, avala un verre d'un excellentvin tide, dont la lgre vapeur s'chappait lentement d'une thire de mtal. Quant moi, reprit un quatrime convive, l'existence me parait trs acceptable,du moment qu'on ne fait rien et qu'on a le moyen de ne rien faire...