L'âme et la danse

Par: Anounyme

Paul ValryL me et la Danse- 1921RYXIMAQUE Socrate, je meurs !... Donne-moi de lesprit ! Verse lide !... Porte mon nez tes nigmes aigus !...Ce repas sans piti passe toute apptence concevable et toute soif digne de foi !... Quel tat que desuccder de bonnes choses, et que dhriter une digestion !... Mon me nest plus quun songeque fait la matire en lutte avec elle-mme !... choses bonnes et trop bonnes, je vous ordonne depasser !... Hlas ! depuis la chute du jour que nous sommes en proie ce quil y a de meilleur aumonde, ce terrible meilleur, multipli par la dure, inflige une insupportable prsence... A la fin, jepris dun dsir insens de choses sches, et srieuses, et tout fait spirituelles !... Permets que jevienne masseoir auprs de toi et de Phdre ; et le dos dlibrment oppos ces viandes toujoursrenaissantes et ces urnes intarissables, laisse-moi que je tende vos paroles la coupe suprme demon esprit. Que disiez-vous ?PHDRERien, encore. Nous regardions manger et boire nos semblables...RY...