Les conditions de la victoire

Par: Anounyme

This book made available by the Internet Archive.ACAMILLE BELLAIGUEENSOUVENIR DU 28 JUIN 1914Cher et grand ami, vous alliez Rome, et vous me permettiez de vous confier pour ledposer entre des m,ains sacres et augustes Vhommage d'une gratitude qui ne priraquavec moi. J'accourais donc vers votre Passy, une voiture rrCemporlait vers lamaison charmante o fut sauve /'Action franaise dans la mme rue, presque vis-vis la maison o elle fut fonde. Mais voici qu VEtoile, il fallut arrter cause desjournaux (la Pairie, si je ne me trompe) dont les coureurs hurlants dployaient lahaute manchette. Ah! vous dis-je en entrant dans votre cabinet de travail, c'est le plus grandvnement de l'Europe depuis vingt ans. V archiduc hritier est assassin.Comme je disais peu! L'Europe entire s effondrait.Il y avait trois ans que Lon Daudet parlait d'avant-guerre. Jacques Bainville avait faitle tour de la France, Vanne durant, afin de propager le mme garde--nous. Tous,d'une 7nme voix, nous suppliions nos compatrio...