Les Ténébreuses - Tome I - La Fin d'un monde

Par: Anounyme

Gaston LerouxLES TNBREUSESLA FIN DUN MONDETome I(1925) Madame Jeanne Gaston LEROUX, ma chre femme, je ddie cet ouvrage enhommage de mon amour et de ma reconnaissance.G. L.I COUPS DE PIOCHE SOUS UNEMPIRELhomme dposa, un instant, sa pioche, et dun revers de main essuya son front ensueur.Au sein des tnbres, dans ce trou, il ntait clair que par le rayon sournois dunepetite lanterne accroche au-dessus de lui, la paroi. Sa figure apparaissait alors avecun funbre relief.Certes ! elle ntait point dun jeune homme, mais la vie farouche qui lanimaitnannonait point un vieillard.Ce masque semblait avoir t model la fois par la douleur et par la fureur.Ce dernier sentiment clatait surtout quand lhomme reprenait son pic et le lanait toute vole contre cette pierre dure quil miettait autour de lui.Le geste quaccompagnaient tant de feu dans le regard et un rayonnement sihostile de toute la face ravage tait terrible. Le terrassier, quand il frappe, ne trahitextrieurement que leffort ; cet homme travai...