De la France et des Etats-Unis ou De l'importance de la révolution de l'Amérique pour le bonheur de la France [microforme] : des rapports de ce royaume & des Etats-Unis, des avantages réciproques qu' ils peuvent retirer de leurs liaisons de commerce,

Par: Anounyme

OTlTR^CJDDIJVCONGRS AMRICAIN,ETAUX AMIS DES TATS - UNIS, dss les deux mondes.IPar Etienne claviere; it j. p. brissot de warville.Paris ^ 10 Mars tjSj^I.'-.._-*** :.-*JlvmHHMrjIBTiCttTERRATA.PRINCIPALES FAITES A CORRIGER.PaGF. i6 , ligne n , /^ dis , lifcz , nous difons. Pai;. iS , dernire lii^iie du te\te , niavnt.iqcux , lil". ou avantageux.Pa-j'. ;!, lu!. 2.1, /f LhLrc^ ajoutez le Fayal, leTenJ:i:c , le Xrs.Pag. 107, dernire ligne de la note , .///.//rt' ccns^ lif. d:i.\ cens.A'OTE irvporuimc , re'.Ativ: r.irt'ul: des cuirs ^ y..-. 135 & i]7.La note ll'v les droits i).iys par les cuirs, v([ vraie ((iiarr !a rcaliL des droits;n'.>:is nous nou' loninies conv.'.iiici.s , depuis c[u'elle eft irnprur.e , (['.l'on ne p^utpas i.iire un prix nidy^n entre les peaux de i;aH:t'; Si veaux, c c^lle- de c'ii-.vrcs. Il yen a au moins deux cens des preiv/rjrjs Ci^itrc un des fcondes. Nous nousionnuc^ de invnie convaincus , que le cent pelant de crir iichc 37 liv. rLV..ndu aprsla fabrication C^ li...