Jules Verne: L'île mystérieuse 1ere partie

Par: Anounyme

PARTIE ICHAPITRE PREMIER Remontons-nous?Non! Au contraire! Nous descendons!Pis que cela, monsieur Cyrus! Nous tombons!Pour Dieu! Jetez du lest!Voil le dernier sac vid !Le ballon se relve-t-il ?Non!J'entends comme un clapotement de vagues!La mer est sous la nacelle!Elle ne doit pas tre cinq cents pieds de nous! Alors une voix puissante dchiral'air, et ces mots retentirent : Dehors tout ce qui pse!... tout! Et la grce de Dieu! Telles sont les paroles qui clataient en l'air, au-dessus de ce vaste dsert d'eau duPacifique, vers quatre heures du soir, dans la journe du 23 mars 1865. Personne n'asans doute oubli le terrible coup de vent de nord-est qui se dchana au milieu del'quinoxe de cette anne, et pendant lequel le baromtre tomba sept cent dixmillimtres. Ce fut un ouragan, sans intermittence, qui dura du 18 au 26 mars. Lesravages qu'il produisit furent immenses en Amrique, en Europe, en Asie, sur unezone large de dix-huit cents milles, qui se dessinait obliquement l'quateur, depuisle...