Mistress Branican

Par: Anounyme

Jules VerneMISTRESS BRANICAN(1891)Premire partieI Le Franklin Il y a deux chances de ne jamais revoir les amis dont on se spare pour un longvoyage : ceux qui restent peuvent ne se plus retrouver au retour ; ceux qui partentpeuvent ne plus revenir. Mais ils ne se proccupaient gure de cette ventualit, lesmarins qui faisaient leurs prparatifs dappareillage bord du Franklin, dans lamatine du 15 mars 1875.Ce jour-l, le Franklin, capitaine John Branican, tait sur le point de quitter le portde San-Digo (Californie) pour une navigation travers les mers septentrionales duPacifique.Un joli navire, de neuf cents tonneaux, ce Franklin, gr en trois-mts-golette,largement voil de brigantines, focs et flches, hunier et perroquet son mt demisaine. Trs relev de ses fayons darrire, lgrement rentr de ses uvres vives,avec son avant dispos pour couper leau sous un angle trs fin, sa mture un peuincline et dun paralllisme rigoureux, son grement de fils galvaniss, aussi raideque sil et t fait de barres mt...