Les loisirs du chevalier d'Eon de Beaumont sur divers sujets importans d'administration, &c. pendant son séjour en Angleterre

Par: Anounyme

^./.. \i\- k..n* .. >ABRGECHKOmLOGIQJUE\DEC H A ? J T R E ,Ju/iSf, yant rfpitt d? fe pwnifeftiryoultt que toutes les cratures portaiTen }e; marques de iO^ 4iyiQit; aujSi quel^u^foit rgarement oi^ AtKes, il faut que tous les.domines cotrfeffent.qu'it n y,a rien defi pw daiM la nature', qui ne coduij^ la connoiflance d'un Dieu. Ce feroit uneentrprife trs difficile'que de concilier les fentimns des anciens touchant la cratioiijdu.iiiortde.' ) i ' .^ . \ lLes Caldens lui donnoient plus, de 36^050. aSij," aut(^s d'Alexandre. ;,:*fces Egyptiens cbnlptontjui^ufaureghe de Cambife prs de 6(5,ooo. ans. Ils prtendoient que le foeil avoit chang qua-tr. foi^s de route,, que la,trre & l'eaupaflbent altetntiveirit 'd l'une'ei Tau-tre, &.^ue- la ifaifEice du monde toitindtermine.D'a^tre^l pour*'^itQ oes .difficults, l'ont fait ternel ; & peut-tre ferions-nousdans la mme erreur,avec. Ariftot YK^ prit Sai^t navqiyc vj^ . Mofe lesfecrets de la cration.Cette matire toit f leve & fi mjj^ rfbiif prmr. l...